Évolution de la programmation de l'éclairage public

- La situation actuelle 

La Commune « historique » de Dinan est éclairée de la tombée de la nuit au lever du jour avec l’extinction d’un candélabre sur deux de 0h30 à 6h30 (de 1h30 à 6h30 dans le centre-historique) sur environ 80 % de la Ville. 

Sur la commune « historique » de Léhon, l’éclairage est allumé de la tombée de la nuit à 22h (23h pour le bourg), puis totalement éteint avant d’être ré-allumé à 6h30 jusqu’au lever du jour. 

Pour répondre aux enjeux environnementaux, réduire la pollution lumineuse, maîtriser les consommations d’énergie et harmoniser les modalités d’éclairage sur le territoire de la Commune nouvelle de Dinan, une réflexion a été engagée sur la pertinence et les possibilités de procéder à une extinction nocturne partielle de l’éclairage public. 

- Une nouvelle programmation 

Cette nouvelle réflexion s’est portée sur le maintien d’un éclairage permanent sur les axes prioritaires qui ont été définis en concertation avec la Gendarmerie et la Police Municipale, et sur l’extinction totale des quartiers résidentiels. 

Les évolutions proposées sont précisées de cette façon : 

- Dans le centre-historique et sur le port (voir carte jointe – tracé vert) : allumage de la tombée de la nuit au lever du jour avec extinction d’un candélabre sur deux entre 23h et 6h30 (entre minuit et 6h30 les vendredis et samedis) ; 

- Sur les axes structurants et dans certains quartiers identifiés hors intra-muros (voir carte jointe – tracé vert) : allumage de la tombée de la nuit au lever du jour avec extinction d’un candélabre sur deux entre 22h et 6h30 ; 

- Dans les quartiers résidentiels (voir carte jointe – tracé orange) : allumage à la tombée de la nuit, extinction totale de 22h à 6h30, puis ré-allumage jusqu’au lever du jour. 

 

 Télécharger le plan au format PDF

Techniquement, ces modifications nécessitent l’intervention de deux agents municipaux, sur une durée de 3 semaines, afin de modifier le câblage et de reprogrammer les horloges dans les armoires de commande d’éclairage public. 

Source d’économie 

Cette nouvelle programmation engendrerait environ 321 000 KWh d’économie sur les 1 288 825 KWh consommés en 2021 et permettrait de réaliser une économie annuelle d’environ 40 000 €. 

Outre la réduction de la consommation d’électricité, cette action contribuerait également à la préservation de l’environnement par la limitation des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre la pollution lumineuse. 

D’après les retours d’expériences similaires menées dans de nombreuses communes, il apparaît que l’extinction nocturne de l’éclairage public n’a pas d’incidence négative notable. 

A certaines heures et certains endroits, l’éclairage public ne constitue pas une nécessité absolue et son extinction contribue à la préservation de la biodiversité.