Exposition "Un photographe au coeur de sa vie

A la Bibliothèque Municipale de Dinan

Du 4 juillet au 30 septembre 2017

La Bibliothèque municipale de Dinan propose jusqu’au 30 septembre en Salle Mathurin-Monier l’exposition "Un photographe au coeur de sa vie" (Photos de L. & J. Jéhan, Textes de Jean Jéhan).

Du 4 juillet au 30 septembre 2017
Entrée libre & gratuite.

 

L’exposition Un photographe au cœur de sa vie − sélection parmi plus de 600 photographies familiales, survolant plusieurs décennies, accompagnées de textes de Jean Jéhan − présente l’« histoire d’une famille ordinaire, simple tranche de vie où se mêlent et s’entre mêlent guerre, fêtes, pique-niques, repas de famille, réunions d’amis, promenades et autres événements inhérents à toute vie humaine. Sans l’apport de la photographie, il n’y aurait plus rien ou presque… que des souvenirs fragiles, des dates incertaines, des noms de lieux ou d’amis oubliés, des visages brouillés ou disparus de nos mémoires ».

Jean Jéhan
Né au Havre en 1934, Jean Jéhan quitte cette ville sous les bombardements de 1940 − avec ses parents − pour se réfugier à Dinan chez sa tante, Marthe Octavien, gérante du magasin de chaussures Au Chat Noir. Ils habitent rue Waldeck-Rousseau, à deux pas de l’école Honoré-Le Dû où il apprend à lire et à écrire, avant d’entrer en 6e au Collège de Dinan. Il poursuit ses études à la faculté de droit de Rennes jusqu’au doctorat, puis postule et obtient un stage de dix mois à l’Institut juridique de l’université de New York. Revenu en France en 1959, Jean Jéhan effectue son service militaire dans la Marine, puis, à l’âge de 29 ans, il amorce une carrière professionnelle, d’abord dans un cabinet d’avocats d’affaires à Paris, puis dans un important organisme public pendant une trentaine d’années.

Mais ce parcours, fortement résumé, ne dévoile en rien la personnalité de Jean Jéhan. Ayant passé sa jeunesse à Dinan auprès d’un père passionné de photo et ayant créé et animé pendant une quinzaine d’années la Société de photographie et de cinéma d’amateurs, le fils a rapidement partagé la même passion. Dès qu’il eut en main son premier appareil en 1953, un Voigtländer 6 x 6, il n’a cessé de traiter sur argentique les sujets les plus divers : les marchés de Dinan, la Fête foraine (Foire du Trône), les cimetières, les photos de nuit, les Rochers sculptés, Paris 1960 et beaucoup d’autres. Il réalisera aussi plusieurs films cinéma 16 m/m dont le premier a été consacré à New York en 1959.

> Jean Jéhan a aussi été un grand voyageur pendant plus de vingt ans, aux Etats-Unis, au Mexique et dans les grandes villes européennes, rassemblant à chaque séjour des centaines de photos, accompagnées de récits documentés et pittoresques. Au terme de soixante-trois années d’activités artistiques, ses archives photographiques ont pris une certaine ampleur et demeurent, pour l’essentiel, inédites.

Exposition présentée du 4 juillet au 30 septembre 2017 aux heures d'ouverture de la bibliothèque :
- mardi (de 14 à 18h15), mercredi (de 10 à 12h et de 14 à 18h15),
- vendredi (de 10 à 18h15), samedi (de 10 à 12h et de 14 à 17h15).