Exposition Monsoon "L'eau sacrée"

Bibliothèque municipale

Du 27 mai au 3 août 2019

Monsoon : "L'eau sacrée"

par Jean-Jacques Flach, auteur photographe.
Exposition présentée jusqu'au 3 août 2019.
Salle du Fauteuil rouge.
Entrée libre & gratuite

Présentation de l'exposition 

L’eau n’a pas de frontières !


Mon expédition en juin et juillet 2016 m'incite à explorer la Thaïlande du nord et de passer au Laos par la frontière.
Le Mékong sert de frontière entre Chiang Khong en Thaïlande et Houay Xay au Laos.
Après plusieurs périples en Asie du Sud Est, il me paraissait essentiel de m’y rendre durant la mousson !
Ces pays sont réputés pour leur « sérénité » mais qu’en est-il lors de la mousson ?
Cette eau qui tombe et qui s’écoule d’un pays à l’autre grâce au Mékong.
La mousson est un déplacement de flux de masses d’air et qui s'intègre dans la circulation du second hémisphère. Il existe une alternance entre saisons sèches et humides, et de vents périodiques qui participent à la causer. Cela se passe au-dessus de nos têtes et traverse les pays d’Asie du Sud Est sans autorisation !
La mousson a un impact direct dans la culture et dans l'économie.
Peu importe le pays, la mousson donne quatre-vingt pour cent du total de précipitations de l’année. Le retour de la mousson rythme un temps inégal puisque, d'une année à l'autre, les pluies ont une durée et une intensité différentes. La mousson est à la fois bienfaisante puisqu'elle irrigue les terres et malfaisante lorsqu'elle noie les villages. Elle est irrégulière comme l'avenir est imprévisible.
L'éternel retour de la mousson est une perpétuelle surprise : sera-t-elle précoce ou tardive, abondante ou faible, régulière ou brutale ?
Ces pluies nourricières sont synonymes de vie. Les campagnes et les rizières, souvent pelées en saison sèche, revivent, se teintent de cent nuances de vert. Ainsi les populations sortent d’un certain immobilisme pour se consacrer aux travaux agraires.
Par leurs prières, les peuples de cultivateurs demandent une bonne mousson sans laquelle le pays sombrerait dans la famine et la recherche d’une vie dans un monde égalitaire où tous les croyants se valent aux yeux des dieux.
La mousson est également appréciée des citadins car elle rafraîchit l'atmosphère. En effet, le ciel couvert de nuages laisse moins passer le rayonnement solaire et garde une température légèrement plus basse que durant la période précédant la mousson. Cependant, le taux d'humidité augmente dramatiquement et la pluie inonde les rues.
Enfin, le Mékong ce fleuve frontière grossit et provoque des inondations avec des niveaux supérieurs à 9,30 mètres au plus fort de la saison des pluies, ce phénomène de montée des eaux, permet aux poissons du Mékong de migrer et de se reproduire.
Qui arrêtera l’eau ? Certainement pas les frontières ! Monsoon présente «l’eau du ciel» de petites rigoles qui font de grands fleuves et rythme la vie locale du sud Est asiatique.

L'artiste

Jean-Jacques FLACH est Auteur Photographe, il vit en Bretagne dans le bassin Rennais. A 14 ans il intègre une association photographique dont il devient rapidement le formateur.
Diplômé d’Audencia, il complète sa formation chez une un acteur de référence de la création de l'image, l’école de l’image les "GOBELINS" à Paris.
Ses lumières sont hautes en couleurs sans jamais déguiser la réalité perçue.
L’image est définitive, car l’essentiel de sa photographie est réalisée à la prise de vue.
Grâce à sa photographie humaniste, il conserve une empreinte sur le temps qui passe, ses voyages solidaires en Asie, Europe, Amérique du sud et Afrique du nord nous rappellent au fil des années, combien il est important d’imprégner nos mémoires de l’instant présent... ne pas oublier, ces terres, ces Hommes et leurs vies.
L’Homme est au centre de sa démarche et de son regard.
Habituellement, il appréhende leur quotidien, leurs différences pour présenter leur valeur essentielle, le vivre en communauté.
Ses reportages photographiques sont régulièrement exposés dans différents endroits publics et privés... dans toute la France mais aussi au Brésil et en Angleterre.
Jean-Jacques FLACH est également auteur de livres : « Échange de regards privilégiés et éphémères »
, «Monsoon l’eau sacré », 
« Samanera vers le chemin de l’éveil »
Aux Editions : Polysémie de l’image.

 

Bibliothèque municipale de Dinan

20 Rue Waldeck Rousseau, 22100 Dinan / 02 96 39 04 65

Horaires :

Mardi : de 14h à 18h15
Mercredi :de 10h à 12h et  de 14h à 18h15
Vendredi :de 10h à 18h15
Samedi :de 10 à 12H et de 14h à 17h15