Fondé en 1843 à partir de la collection personnelle de l’érudit Luigi Odorici, le Musée de Dinan a connu de nombreuses évolutions tout au long de son histoire. Tour à tour consacré à l’archéologie et aux sciences naturelles, aux « curiosités » de la région dinannaise, ou encore à l’ethnographie des bords de Rance, le Musée a vu ses collections certes s’enrichir mais sans réel projet d’ensemble.

Pour cela, depuis 2009, l’équipe des musées a entrepris son « chantier des collections » qui porte sur plus de 5 000 objets et cumule à la fois les obligations légales du récolement décennal d’un Musée de France avec l’étude et la conservation préventive des collections. Peu à peu, les œuvres quittent le Château de Dinan pour leurs réserves, préalable indispensable à leur exposition dans un nouveau musée.

La rédaction d’un Projet Scientifique et Culturel, qui doit être validé en 2019, permettra de définir les axes principaux de ce futur musée, dont l’exposition permanente pourrait valoriser les collections artistiques.